Your Place in the URSI World / Votre place dans le monde de l'URSI

                                         [le texte francais suit le texte anglais]

                                        *   PUBLICATION

Reprinted from: CASCA Cassiopeia, 2001 June, no.109, item 3e

                                                                    --------------

Global Science: ICSU Maneuvers, CISET Recommendations, CNC Actions, and You

                                                                    by J.P. Vallée

Global Science - ICSU

On 2001 May 28 at NRC in Ottawa, representatives from Canadian Sciences were treated to plans by ICSU [see Note A, at the end] on the future of science on planet Earth as seen by the ICSU Executive Director, Dr. Larry Kohler. His goals included:

  1. free availability of raw databases in science,
  2. how to build bridges between disciplines, and
  3. sustainable development.

Larry obtained an M.A. degree from Carleton University in Ottawa, Ontario, and a PhD. from Johns Hopkins University. NRC gives ICSU ~60 k$Can each year.

Data as a Right.

People who invest thought and time in scientific ethics know that they expect results to develop on a long time scale. To me, the most notable result being developed by ICSU has to do with free and easy access to raw scientific data that are obtained courtesy of public funds. In essence, raw scientific data will reach the same status as basic human rights, to be enshrined and protected in roughly the same legal way. A difference is made between basic, raw data and treated/calibrated data, the latter being exempt from free availability.

Already, raw scientific data from HIA's Canadian Astronomy Data Center [CADC] at NRC [obtained from publicly funded telescopes, i.e. JCMT, Gemini, CFHT] are free and easily available [albeit through a password-protected account to qualified enquirers]. Not every nation nor every field of science acts so nicely. I predict grumbling from the ESO Archives, Europe's counterpart to our CADC...

The push to have raw science data freely available is led by the ICSU Exec Director, Dr. Larry Kohler, and is being supported by 98 [paying] nations and 26 scientific unions. As the voice of science, ICSU aims at full and open access to data and information in the future. ICSU has other important goals in ethical areas, for the benefit and well-being of humanity. We are not yet ready to take the Hippocratic Oath!

Building Bridges Between Disciplines

Interdisciplinary communication is on the rise. Individuals in each research field are forging their own personal links in the other disciplines. Past institutional attempts at fostering joint projects were not as fruitful.

The tendencies to splinter scientific societies into mini-societies was deemed bad for global goals. This seems to be happening more in the bioscience world.

Sustainable Development

The push to help developing nations is continuing at a slow pace. Overall, I had the impression that more and more actions taken by ICSU are treading into the area of 'scientific ethics' and human rights. The ongoing development of a global scientific civilization requires sensitive and thoughtful leadership on the control and utilisation of the power coming from science and technology, and in my mind ICSU is well suited to the task. So is Larry Kohler.

International Science - IAU, URSI, etc

How are HIA, NRC, and CASCA involved? HIA is the 'NRC Partner' sponsoring the 'Canadian URSI', i.e. the Canadian National Committee [CNC Note B] of URSI [Note C]. The HIA Director General is invited to a NRC Partners /CISET [Note D] meeting held every other year. CASCA is the 'NRC Partner' sponsoring the 'Canadian IAU', i.e. the CNC of the International Astronomical Union [IAU]. The CASCA President is invited to a NRC Partners/CISET meeting.

In Ottawa on 2001 May 28, there was a joint session of the influential CISET with the 'NRC Partners', in support of the International Council for Science [ICSU]. The goals were partly to discuss global science in the next decade, and how Canada can contribute (via NRC or the NRC Partners).

Dr. Simon Lilly asked me if I could attend the CISET meeting on his behalf, given my responsibilities as member and Secretary for the CNC of URSI. Dr. Russ Taylor then asked me to attend on his behalf for the IAU CNC. Through NRC, Canada pays ~44 k$Can yearly to the IAU, and ~11 k$Can to URSI. The NRC

Partners support the CNCs for their annual meetings within Canada.

Table 1 (below) shows the organizational levels in science, as discussed here.

Global body: ICSU
International bodies: IAU, URSI, COSPAR, CODATA, etc
Canadian-international link: IAU CNC, URSI CNC, CISET, etc
Canadian support bodies: NRC Partners, CASCA, NRC HIA, etc
Primary canadian bodies: NRC, CSA, Canadian scientists, etc
Individuals: you and me, members of the general public


Canadian Science - CISET

Representatives from twenty different CNCs were in attendance (Astro, Radio, Space, Solar-Terr.Physics, Data, Physics, Mechanics, Math, Soil, Crystal, Illumination, Permafrost, Biochem & Biology, Biophys, Biosphere, Pharmaco, Physiol, Nutrition, Environment, Psychol), while nine others declined. This meeting served to improve communications between all CNCs and ICSU. Some of the goals (see a, b, c, d) were to square Canadian concerns with CISET help, when possible.

a) CNCs should bring to Canada more international scientific meetings. This would help Canadians to be better known internationally, and help Canadian science. The CNC of IAU is working hard to have the IAU General Assembly held in Canada in 2009. The CNC of URSI hosted the URSI general assembly in Toronto in 1999. Many CNCs have vigorous programs to solicit their international bodies for permission to host divisional yet international meetings in canada. NRC has set up a loan fund to help secure conference sites with instant cash.

b) Young Canadian scientists are not joining scientific societies as often as they did/could. Often they will not even read the paper-based information, but they will join for value-added services (job prospects, newsletter, etc). Mentoring and personal contact were seen as particularly successful enticements.

c) Canadian Industry representatives complained about unequal recognition with their university colleagues on the CNCs, in regards to some NRC CorpServ documents. A CNC URSI-sponsored proposal to recognize their participation (put on the floor by your's truly) was supported by CNC CODATA, agreed by CISET and passed on to NRC for action.

d) Supporting the ICSU goal of free availability of raw data, we heard from David Moorman, Policy analyst at the Social Sciences and Humanities Research Council Canada [SSHRCC], on sharing Databases and archives, and also from Glen Newton of CODATA/CISTI who entertained us on database confidentiality, proprietary period, and royalties. Penalties could ensue upon refusal to provide raw data to other researchers, if you have received SSHRC funding.

Prior to the CISET/NRC Partners meeting, a 2-page summary on past successes was drafted by each CNC (written by myself for URSI, and by Dr. Russ Taylor for IAU). As a result, with 20 CNCs in attendence, I got a 2-cm thick volume on the achievements of CNCs in Canada (if you wish to consult that). The URSI CNC summary follows.

Radio Science - URSI CNC

In 2001, URSI CNC hosted an international conf. in Victoria on Electromag. Theory. In 2000, Dr. Paul Wittke from Kingston was elected Vice-President of URSI. In 1999, the CNC hosted the AGA of URSI in Toronto, which yielded a profit. In 1999, the CNC created its own NRC Trust Account, currently standing at $20k [Note E].

  • Radio Astronomy in Canada is represented on the CNC by Dr. Dave Routledge (Edmonton). The CNC secured the right to host the joint IEEE-URSI meeting to be held in Canada, in June/July 2007. Then the CNC chose the bid by Carleton University to hold it in Ottawa. Finally, bids will be received soon from 3 companies including NRC Conf. Services for the right to manage this event. The past IEEE-URSI joint meetings in Canada have been well attended by radio astronomers.
  • The CNC has selected a slate of Canadian candidates, one for each of the 4 URSI awards, in time for the international deadline. The CNC is actively engaged in promoting other Canadians to all Chairs and Vice Chairs of all URSI Commissions.
  • The CNC has awarded 'best student papers' in the past. In 1999, I set up the URSI CNC web site and maintain it since. It can be seen at http://www.ursi.ca/

A very fine meeting, indeed!


Notes

(A) ICSU was formed in 1919 as the IRC [International Research Council], then reformed in 1931 as the ICSU [Internat.Council of Sci. Unions], then renamed in 1998 as the Internat. Council for Science. Its HQ is in Paris.

(B) CNC stands for Canadian National Committee, one of close to 30 in existence in Canada. Each CNC has a NRC Partner. CASCA is the NRC Partner for the CNC of the IAU. The CNC of the IAU is the elected Board of Directors of CASCA. NRC HIA is the NRC Partner for the CNC of URSI. The CNC of URSI is made up of NRC-appointed members, one appointment for each scientific division in URSI. The Canadian Space Agency is the NRC Partner for COSPAR (Comm. on Space Research) and for SCOSTEP (Sci. Comm. on Solar-Terrestrial Physics). NRC CISTI is the NRC Partner for CODATA (Comm. on Data for Sci. & Tech.).

(C) URSI was formed in 1919 [named Union Radio Scientifique Internationale] to encourage and promote the study of all aspects of electromagnetic fields and waves. It supports the Steering committee on frequency allocation for radio astronomy and space science, on which Dr. Ken Tapping is the Canadian representing radio astronomy.

(D) CISET is NRC's Committee on International Science, Engineering & Technology. Every other year, it holds a joint meeting with NRC Partners sponsoring 29 Canadian National Committees. CISET makes recommendations to NRC management.

(E) NRC CNC Trust Account is currently known as the Revenue Operating Account within the 2001 Sigma accounting system. The CNC uses it as: seed money to reserve conference centers at the earliest time and as start-up money for conference partnerships, as repayment for travel to important meetings to bring to Canada future international conferences, and as awards for best student presentations at international meetings held in Canada.


Dr. Jacques P. Vallée <jacques.vallee@nrc.gc.ca>
Jacques' scientific research, over the last 30 years, has involved observations and analysis of magnetic fields in many astrophysical objects. Jacques received his PhD in Astronomy from the Univ. of Toronto, following a MSc Physics, a BSc Physics, and a BA Arts at the Univ. de Montréal. He is a Senior Research Council Officer at NRC.

 

 \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \

 

*  PUBLICATION

Publié dans: CASCA Cassiopeia, 2001 Juin, no.109, item 3f

Science mondiale: ICSU en manoeuvres,
recommendations du CISET, actions CNC, et Vous

                                                                           par J.P. Vallée

* Science mondiale - ICSU *

Le 28 mai 2001 au CNRC à Ottawa, des représentants scientifiques canadiens ont écouté les plans d'ICSU [voir Note A, en bas] sur le futur de la science sur Terre, tel que vu par le Dr. Larry Kohler, Directeur Exécutif d'ICSU. Ses buts incluent entre autres

  1. l'accès gratuit et facile aux données de base en science,
  2. comment bàtir des ponts entre les disciplines, et
  3. le développement durable.

Larry a obtenu un M.A. de Carleton University à Ottawa, et un Ph.D. de Johns Hopkins University. Le CNRC contribue à l'ICSU ~60 k$Can chaque année.

Données et Droits

Données et Droits. Les gens qui mettent du temps à développer une éthique scientifique savent que les résultats n'arriveront que dans une échelle à long terme. Pour moi, le résultat le plus significatif en développement concerne l'accès libre et facile aux données scientifiques de base, obtenues via des fonds publics. Dans son essence, la donnée scientifique de base obtiendrait un statut semblable à un droit humain de base, à être établie et protégée selon un language légal analogue. Une différence est faite entre une donnée de base et une donnée traitée ou calibrée, cette dernière n'étant pas sujette à un accès libre et facile.

Déjà, le Centre Canadien de Données Astronomiques [CCDA] de l'IHA du CNRC met les données scientifiques de base [obtenues de télescopes subventionnés publiquement, i.e. TJCM, TCFH, Gemini] au public de façon aisée et gratuite (aux gens qualifiés après l'obtention d'un compte et mot-de-passe). Ceci n'est pas le cas de tous les pays et dans tous les champs de la science. Je prévois des grondements des gens des Archives de l'ESO, la contrepartie européenne de notre CCDA...

Ce but de rendre les données scientifiques de base disponibles gratuitement est championné par le Dr. Larry Kohler, Dir. Exéc. d'ICSU, et supporté par 98 pays contributaires et 26 unions scientifiques. En tant que porte-parole de la science, ICSU désire un accès complet et ouvert aux données et à l'information. ICSU poursuit aussi d'autres buts éthiques importants, pour le bénéfice et le bien-être humain. On n'est pas encore au Serment d'Hippocrate pour les médecins!

On communique de plus en plus de façon multidisciplinaire

On communique de plus en plus de façon multidisciplinaire. Des individus dans chaque domaine créent leurs propres liens dans d'autres domaines. Les tentatives institutionnalisées d'aider les projets conjoints n'ont pas portées fruit.

Les tentatives de séparer les sociétés scientifiques en mini-sociétés n'augurent rien de bon pour atteindre les buts mondiaux, et ce phénomène de scission semble s'accroître dans la bio-science.

L'aide aux nations en développement

L'aide aux nations en développement s'accroît lentement. Dans l'ensemble, j'ai eu l'impression que de plus en plus d'actions de l'ICSU couvrent l'éthique scientifique et les droits humains. Le développement en cours d'une civilisation scientifique mondiale requiert une conduite attentionnée et sensibilisée au contrôle et à l'utilisation des résultats scientifiques et technologiques, et dans mon esprit ICSU est bien positionnée pour cette tâche. Et de même pour Larry Kohler.

 

* Science internationale - UAI, URSI, etc *

Quelle est la participation de l'IHA, du CNRC, et de CASCA? L'IHA est le 'Partenaire du CNRC' parrainnant 'URSI Canada', i.e. le Comité National Canadien [CNC Note B] de l'URSI [Note C], et le Directeur Général de l'IHA fut invité à la rencontre des Partenaires du CNRC/CISET [Note D] qui se tient aux 2 ans. CASCA est le 'Partenaire du CNRC' parrainant 'UAI Canada', i.e. le CNC de l'Union Astronomique Internationale [UAI], et le Président de CASCA fut invité à cette rencontre des Partenaires du CNRC/CISET.

Le 28 mai 2001 à Ottawa, cette rencontre des Partenaires du CNRC et CISET était faite pour appuyer ICSU, pour discuter d'une science mondiale dans la décade qui vient, et comment le Canada peut y contribuer (via le CRNC).

Le Dr. Simon Lilly m'a demandé si je pouvais le représenter à la rencontre CISET, étant donné mon implication comme membre et Secrétaire du CNC de l'URSI. Le Dr. Russ Taylor m'a alors demandé de le représenter pour le CNC de l'IAU. Le CNRC paie annuellement ~44 k$Can à l'UAI, et ~11 k$Can à l'URSI. Les Partenaires du CNRC supportent leurs CNCs pour leurs rencontres annuelles au Canada.

Le Tableau 1 (ci-après) montre les différents niveaux de science, discutés ici.


Corpus mondial:

ICSU

Corpus international:

IAU, URSI, COSPAR, CODATA, etc

Lien canadien-international:

UAI CNC, URSI CNC, CISET, etc

Corpus canadien de support:

Partenaires du CNRC, CASCA, IHA du CNRC, etc

Corpus canadien primaire:

CNRC, ASC, Scientifiques canadiens, etc

Individus:

vous et moi, membres du public canadien


* Science canadienne - CISET *

À la réunion, il y avait des représentants de 20 différents CNCs (Astro, Radio, Space, Phys.Soleil-Terre, Données, Physique, Mécanique, Maths, Sols, Crystaux, Illumination, Permagel, Biochimie & Biologie, Biophys, Biosphère, Pharmaco, Physiol, Nutrition, Environnement, Psychologie), tandis que 9 autres étaient absents. Cette rencontre a permis d'améliorer la communication entre les CNC et ICSU. Certaines des attentes (voir a,b,c,d,) visaient à intégrer des intérets canadiens avec l'aide de CISET, si possible.

a)

Les CNC devraient amener aux Canada plus de congrès scientifiques internationaux. Ceci aiderait à faire connaître les Canadiens au loin, aiderait la science canadienne, etc. Le CNC de l'UAI travaille en collaboration avec le CNRC pour obtenir l'Assemblée Générale de l'UAI au Canada en 2009. Le CNC de l'URSI a obtenu en 1999 la tenue de l'Ass. Gen. de l'URSI à Toronto. Plusieurs CNC ont un programme actif visant à amener des rencontres internationales sectorielles, dans une des divisions à l'intérieur de l'union internationale.

b)

Bien des jeunes scientifiques canadiens ne se joignent pas à une ou des sociétés scientifiques de comme par le passé. Souvent, ils ne lisent même pas les informations sur format papier, mais se joindraient pour avoir droit à des services (liste d'emplois, journal, etc). Avoir un mentor, et des contacts humains sont des éléments engageants et de succès à ce niveau.

c)

Des représentants d'industries canadiennes se sont plaints d'une moindre reconnaissance vis-à-vis leurs collègues universitaires sur les CNC, dans certains documents du CNRC. Une proposition de reconnaître leur participation fut tablée par le CNC de l'URSI [apportée par votre serviteur], supportée par le CNC de CODATA, acceptée par CISET et envoyée au CNRC pour mise en action.

d)

David Moorman, analyste politique au Conseil en Sci. Sociales et Humanités Canada (SSHRCC), a discouru sur le but de l'accès facile et gratuit aux données de base, sur le partage des banques de données et des archives, tandis que Glen Newton de CODATA/CISTI nous a illuminé sur la confidentialité des bases de données, leur période propriétaire, et les royautés. Des pénalités pourraient survenir lors de refus de permettre à d'autres chercheurs l'accès à des données de base, si vous recevez des fonds du SSHRC.

 

Avant la rencontre des Partenaires du CNRC/CISET, chaque CNC a soumit un sommaire de 2 pages sur nos succès antérieurs (écrit par moi pour URSI, écrit par Russ Taylor pour l'UAI). Ce faisant, avec 20 CNC à la rencontre, on a reçu un volume de 2cm d'épais sur les succès des CNC au Canada (si vous désirez le consulter). Celui du CNC de l'URSI est attaché ici.

* Science radio - CNC de l'URSI *

En 2001, le CNC d'URSI fut l'hôte à Victoria d'un congrès international sur la Théorie Electromagnétique. En 2000, le Dr. Paul Wittke de Kingston fut élu Vice- Président de l'URSI. En 1999, le CNC fut l'hôte à Toronto de l'Ass. Gén. de l'URSI, qui a produit un profit. En 1999, le CNC a créé son propre fonds en fidéicommis [trust fund] du CNRC, qui atteint ~20 k$Can [Note E].

  • Le Dr. Dave Routledge (Edmonton) représente sur le CNC la radioastronomie (Comm. J). Le CNC a obtenu le droit de tenir au Canada en juin/juillet 2007 la rencontre conjointe IEEE-URSI. Puis le CNC a choisi la soumission de Carleton University pour l'emplacement de cette rencontre. Bientôt, des soumissions arriveront de 3 compagnies dont les Services de Conférences du CNRC pour mettre en action cette rencontre. Les radioastronomes canadiens participent bien aux rencontres IEEE/URSI tenues au Canada.
  • Aussi, le CNC a choisi une liste de candidats canadiens, un pour chacun des 4 prix de l'URSI, à temps pour rencontrer les échéances internationales. Pendant ce temps, le CNC est actif au niveau de la promotion d'autres canadiens pour tous les postes vacants parmi les Présidents et Vice Présidents de Commissions de l'URSI.
  • Le CNC a distribué des bourses pour meilleures présentations étudiantes. J'ai créé en 1999 et maintenu depuis le site web pour le CNC de l'URSI, qu'on peut consulter à http://www.ursi.ca/

Une très belle rencontre, en effet!


* Notes *

(A) ICSU fut formé en 1919 comme l'IRC (International Research Council), puis s'est reconstitué en 1931 comme ICSU (Internat. Council of Sci. Unions), puis fut renommé en 1998 comme l'International Council for Science. Son QG est à Paris.

(B) CNC veut dire Comité National Canadien, un des 30 environ au Canada. Chacun a un Partenaire du CNRC. CASCA est le Partenaire du CNRC pour l'UAI. Le CNC de l'UAI est le Conseil de Direction (élu) de CASCA. L'IHA du CNRC est le Partenaire du CNRC pour le CNC de l'URSI. Le CNC de l'URSI est composé de membres (nommés par le CNRC), un membre pour chaque division scientifique de l'URSI. L'Agence Spatiale Canadienne est le Partenaire du CNRC pour COSPAR (Comm. on Space Research) et pour SCOSTEP (Sci. Comm. on Solar-Terrestrial Physics).

(C) URSI fut formée en 1919 en tant que l'Union Radio Scientifique Internationale, pour encourager et promouvoir l'étude de tous les aspects des champs et ondes électromagnétiques. Elle supporte le 'Steering Comm. on Frequency Allocation for radio astronomy and space', sur lequel le Dr. Ken Tapping représente les intérets canadiens en radioastronomie.

(D) CISET est le Comité International pour la Science et la Technologie, du CNRC. Aux 2 ans, il tient une rencontre conjointe avec tous les Partenaires du CNRC qui supportent 29 Comités Nationaux Canadiens. CISET fait des recommendations aux instances supérieures du CNRC.

(E) Fonds en fidéicommis du CNRC, maintenant appelé Fonds de revenu d'opération dans le système de comptabilité Sigma 2001. Le CNC l'utilise comme monnaie de départ pour réserver un centre de conférence sur le champs, ou pour une contribution pour se joindre à un groupe désireux d'amener une conférence, ou pour rembourser un voyage qui a permis de gagner une conférence internationale devant se tenir au Canada, et comme bourse pour la meilleure présentation d'un étudiant à une rencontre internationale tenue au Canada.


 

Dr. Jacques P. Vallée      <jacques.vallee  @ cnrc.gc.ca>  
Jacques, au cours des 30 dernières années, a fait des recherches scientifiques sur les champs magnétiques dans toutes sortes d'objets astrophysiques. Jacques a reçu son PhD en Astronomie à l'Univ. of Toronto, après une MSc en Physique, un BSc en Physique, et un BA en Arts de l'Université de Montréal. Il est présentement Agent Sénior du Conseil de Recherches au CNRC.